Déluge et glissement de terrain à San Pedro de Atacama…

Bon bon je vous rassure tout de suite, tout va bien. J’ai juste essayer de faire un peu de buzz comme nos chers journalistes et je fais toujours un peu comme eux en vous distordant la réalité qui est bien loin de ce titre tapageur. 

Alors, nous arrivons à San Pedro de Atacama qui est une petite ville au Chili toujours au milieu de notre désert chéri (enfin je parle pour moi car Errol ne partage pas du tout cette même passion) et ce village est tout en terre. Ca donne ça. Un peu d’histoire.

SPA est situé en plein désert d’Atacama dans la deuxième région dans le Nord du Chili. Le village existe depuis bien avant l’ère inca alors qu’il était occupé par les peuples Atacama qui y développèrent une civilisation avancée. Le ciel étoilé y est particulièrement magnifique et des voyageurs du monde entier viennent en ce lieu uniquement pour le contempler. 

img_3487

La ville est très touristique et j’avoue que ça enlève un peu de son charme. Même si enfin, on n’a plus l’impression d’avoir 80 ans et de ne pas être au bout de notre vie au bout de 100m de marche. Il fait beau et super chaud , mais il pleut encore et toujours. C’est quand même une ville où quand il pleut les gens sortent de là ou ils se trouvent, peu importe où, les bras grands ouverts afin d’accueillir le dieu de la pluie. Il pleut donc 4-5 jours par an à SPA et nous aurons le privilège d’avoir de la pluie toute la semaine. 😳

fullsizerender

Nous rencontrons une jeune française, très raffinée, intelligente, pétillante qui nous raconte qu’elle a un projet autour de la harpe. Elle voyage avec sa harpe en carton, prototype (superbe d’ailleurs) et travaille autour des berceuses d’ethnies minoritaires. De fil en aiguille, on s’aperçoit qu’elle est la nièce de Benoit Duchateau, le fondateur de Krousar Thmei, une association au Cambodge que mes parents soutiennent et connaissent très bien. Que le monde est petit!

Nous louons une voiture et visitons les différentes attractions des environs de la ville,  la vallée de la lune, les thermes de puritama, les geysers del tatio, les pierres rouges, la lagune miscanti, le mirador du diable… Ils sont forts ces chiliens en marketing ! Mais il est vrai que tous ces paysages sont dingues. 

fullsizerender

fullsizerender

fullsizerender

fullsizerender

fullsizerenderfullsizerender

C’est très beau et heureusement, nous visiterons tout cela par nos propres moyens même si nous avons quelques frayeurs en nous baladant au milieu de nul part. En effet, pris dans des orages terribles et des éclairs vraiment impressionnants, nous rebrousserons chemin à plusieurs reprises.

Nous logeons dans une auberge de jeunesse où il y a des feux de joie à partir de 20 heures et happy hours de 20h à 4 h du matin je crois … enfin je ne suis plus très sûre. Lucas participera à allumer le feu tous les soirs et nous fera des crises pour aller se coucher:”mais pourquoi moi je dois aller me coucher pendant que vous vous allez faire la fête vous? C’est pas juste! Moi aussi je veux faire la fête!”

Ca commence bien…

fullsizerender

Sachant qu’il y a eu un éboulement du côté argentin, la frontière est fermée et nous resterons donc une semaine. Nous sympathisons avec les volontaires de l’auberge et nous jetons notre dévolu sur une petite argentine, Maida à défaut de Madai qui gardera les enfants deux après-midi. Yes! Il n’est vraiment pas évident de trouver des personnes de confiance qui puissent garder les enfants de temps à autre. Nous ferons une sortie en vélo dans la quebrada du diable et nous apprécierons vraiment ce moment passé à deux. 

fullsizerender

fullsizerender

Je me fais une joie, que dis-je, je trépigne complètement à l’idée de me faire une randonnée à cheval à galoper dans le désert, le fameux, le seul! J’arrive à convaincre Errol qui me suit timidement car il ne garde pas de souvenir éloquent de nos dernières sorties équestres. Ce jour là, comme les autres d’ailleurs, l’orage fera des siennes et notre rodéo sera annulé ! Quelle déception ! On jouera aux cowboys et aux indiens une autre fois donc. 

Nous sommes libérés et pouvons enfin quitter SPA pour l’Argentine. La frontière vient de réouvrir ses portes. Nous y resterons bloqués pendant 8 heures. Les enfants seront au top. Déjà qu’ils étaient tout mimis au début du voyage, ils s’habituent à tous ces aléas et sont vraiment chouettes. On est fier ! 

fullsizerender

Nous sommes tellement heureux de vivre cette expérience forte ensemble en famille! Les enfants regorgent de ressources que nous n’imaginions pas et une fois de plus, je vais faire ma mère juive, selon Errol en les qualifiant de flexibles, gais, généreux, drôles, adaptables , sociables, curieux et j’en passe ! Quel bonheur de vous avoir comme enfants  Lucas et Manon 👶🏽  

On a marché sur la lune!

Sinoun

2 thoughts on “Déluge et glissement de terrain à San Pedro de Atacama…

  1. Jess 1 February 2017 / 4 h 10 min

    J’adore vos récits que j’attends chaque fois avec impatience ! Vous êtes sur les traces des voyages que j’ai faits quand j’étais en échange en Argentine, ça me rend nostalgique ! Grosses bises à tous les 4

    Like

    • Anonymous 1 February 2017 / 16 h 03 min

      Génial ! JE ne me souvenais plus que t avais fait ton échange en argentine ! On ne connaissait pas l Amérique latine mais on est émerveillé ! Les paysages les gens la culture . On ne s attendait pas à ce que Buenos Aires soit aussi proche de Paris ! Merci pour tEs commentaires , ca fait plaisir ! On attend le prochain post de Phnom Penh surprise :)nous aussi on vous suit bien ! biz

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s