Iguazu, le plus important ce n’est pas la chute, c’est l’atterrissage

Changement de programme car nous avons écourté notre séjour en Bolivie dû a des pluies diluviennes et après l’altitude, les trekkings, le froid, le vent, nous avons bien mérité la fête brésilienne, la calor, les caïpis et les cocotiers 🌴

C’est donc avec bonheur que nous décidons de modifier notre parcours et de passer quelques jours au Braaaazil! Malheureusement les plans de dernière minute sont souvent moins flexibles et plus coûteux. Tant pis! 

Nous nous envolons de Buenos Aires pour Iguazu. Nous séjournerons côté brésilien et nous avons prévu de retrouver les Palatheo! Lulu et Manon sont aux anges à l’idée de retrouver leur copain Théo. 

DSC_4516

Dès que nous posons les pieds au sol, nous nous sentons enveloppé par cette chaleur moite. 5 minutes plus tard nous sommes en nage. Que c’est bon ! C’est plus coloré , il y a plus de métissage. Direction Foz do Iguaçu. Mon dieu que cette ville est moche. Elle ressemble aux grandes villes américaines avec des fast food tous les 5 mètres. Nous sommes d’humeur festive et nous avons donc fait péter l’hôtel avec piscine et tout ce qui va avec. Mais en mode crevard hein quand même, le lit double pour nous et on fera dormir les enfants par terre. Normal.

Les femmes de l’hôtel prennent pitié des enfants et nous glissent discrètement un matelas qu’ils se partageront. Adorables! Errol est parti faire quelques courses. Il rentrera 4 heures plus tard et me retrouvera en pleurs car j’ai encore imaginé le pire sans la possibilité de le contacter. Quelqu’un a t’il un remède contre cela? Mes parents me rassureront en me disant qu’il a sûrement rencontré une ou deux brésiliennes en chemin. Merci les parents! 

Nous retrouvons donc les Palatheo qui passent nous chercher le lendemain afin de visiter les chutes côté brésilien et le parc aux oiseaux.

img_3911

DSC_4558

fullsizerender

DSC_4564

Les enfants sont tellement heureux de se retrouver. Ca fait vraiment plaisir. Nous passons une superbe journée ensoleillée entourés par les coatis qui chiperont le sandwich de Manon tandis qu’elle l’a encore dans ses mains! Les saligauds! Je n’aime vraiment pas ces bêtes.

fullsizerender

Les chutes seront agrémentées de notre bel arc en ciel. En effet, il nous suit depuis le début du voyage, été pluvieux aidant.

fullsizerender

Ces chutes sont fabuleuses mais il est vrai que l’endroit est très touristique et balisé. C’est un peu comme Disneyland et du coup, personnellement, j’ai beaucoup apprécié mais je n’ai pas été transportée. Je pense qu’en découvrant tant d’endroits spectaculaires de beauté en si peu de temps, on devient inévitablement plus exigeant. Ne soyons pas blasé. C’est tout de même majestueux et je lâcherai une petite larme devant cette force de la nature. 

img_3923

img_3939

fullsizerender

On passera une super soirée bien arrosée. Les enfants dormiront pour leur plus grand bonheur à nouveau dans le camion avec leur copain Théo et son chien Flo. 

Le lendemain, nous visitons les chutes argentines. Nous prenons un petit train amusant pour les enfants, puis nous marcherons toute la journée sur des dizaines de passerelles nous menant vers les chutes à des points de vue différents. Les chutes sous toutes ses coutures. Nous n’en manquerons par une miette. Nous courons, nous jouons, nous rions. Quelle puissance! J’en serai toute décoiffée. On passe une journée intense mais une très belle journée en famille.

img_3985

DSC_4519

Le soir, nous remettons cela avec les Palatheo accompagné d’un bon Bordeaux (Merci Pascal et Laetitia, il était fameux) et cette fois-ci, Theo restera dormir à l’hôtel. 

Le lendemain, les adieux sont difficiles. Lucas pleurera à chaudes larmes. Mon Lulu!

Il restera seul avec son papa adoré à jouer au billard et à sauter dans la piscine tandis que Manon et moi retournons aux chutes brésiliennes et cette fois-ci, nous prendrons le bateau qui nous mène directement sous les chutes. C’est génial, puissant voire violent. Intense. Un peu trop d’ailleurs pour Manon qui restera muette tout du long mais n’en pensera pas moins avec sa moue ravageuse. 

img_3646

J’adore cette façon qu’a Manon d’intérioriser spontanément ses sentiments dans un premier temps. C’est tellement élégant et loin de moi. Elle me subjugue. Que j’apprécie de passer cette journée toutes les deux. Ce sera ma journée chou à la crème à moi.

Le lendemain, nous flânerons autour de la piscine. Puis direction Riooooooooooooo! De Janeiroooooooo! Et il paraît que c’est déjà le carnaval avant le carnaval! On va voir ça! Yipeah!!!! Vive la caïpi!

Sinoun 

4 thoughts on “Iguazu, le plus important ce n’est pas la chute, c’est l’atterrissage

  1. Stéphane 6 March 2017 / 21 h 24 min

    Jolie récit, superbes photos et vidéo. Enjoy!

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s