Clap de fin sur une bulle enchantée 

Après avoir vécu les 3 derniers mois au Royaume du sourire, les larmes coulent à flot quand il s’agit de quitter ce merveilleux pays; la terre maternelle. L’estomac se noue et la boule reste bien ancrée .”Ne t’inquiètes pas maman, nous reviendrons “s’écrient les enfants . Je suis bouleversée. Je suis prise au dépourvu. Je ne savais pas. 

Ces trois mois auront été si riches en émotions, souvenirs d’enfance , contes et transmissions. 


Les ancêtres comptent. 


L’histoire familiale se transmet.


Bien plus qu’on ne l’imagine… Vivre cela avec mon mari et mes enfants aura été très précieux. Ce voyage m’aura permis de révéler l’importance de mes origines.  C’est fini. Mes larmes de crocodiles finiront par s’estomper . 


Nous atterrissons à HG. Je n’ai pas fait mes devoirs. Rien lu. Pas la force. Nous nous laisserons porter par le flot. Nous avons déjà une adresse. Celle de Nico et Reiko. 


On prend un train ultra confortable avec des télés incorporées. C’est moderne et propre . Je suis très surprise lorsque je découvre à travers les vitres  une végétation luxuriante et brute donnant sur la mer à perte de vue où voguent de gros paquebots . 


HONG KONG signifie le port commercial. L’ile est devenue un port de commerce et un port militaire. Bien sûr également une plaque tournante de la finance internationale où l’on croise des traders bien sapés et dynamiques dans les beaux quartiers. 

Une fois en ville, c’est une vraie fourmilière mais bizarrement on n’étouffe pas. La nature reste omni-présente. L’atmosphère est agréable et une énergie puissante et positive nous porte. 



Le taxi nous emmène dans unerésidence avec de très hauts immeubles vieillissants des années 70, probablement très avant-gardistes à l’époque. Une gigantesque piscine trône au milieu de cette bulle aseptisée. 

Nous n’y croiserons que des hommes en costards cravates et des femmes ici et là avec nounous et enfants . La  vue depuis l’appartement est époustouflante. Nous ne nous lasserons pas de la contempler à toute heure de la  journée . Chaque subtilité en vaut le détour. 




HK est sera une belle surprise pour tous les 4. 


Nous nous délecterons inlassablement de dimsum dans des petits bouiboui. Ce sont des petits mets fins consommés dans la cuisine cantonaise, souvent cuits à la vapeur . On adore. 



Nous prendrons le tramway qui traverse la ville et nous nous arrêterons au gré de nos envies. 

La nature est prête à reprendre ses droits à chaque coin de rue. 

Errol gardera gracieusement les enfants pendant que je longerai le dos du dragon. Une incroyable marche qui donne le vertige tant au sens propre qu’ au figuré. 


La chinoise en rando:) 


Nous profiterons des nuits endiablées hongkongaises dont la réputation n’est plus à faire. Je retrouverai une vieille amie d’école, Carine et deux de ses amies.Comme ça fait plaisir. 


Nous admirerons à la nuit tombée la ville illuminée à des points de vue différents. 

Nous profiterons de la plage qui n’a rien à envier aux plus idylliques . 

Je me retrouverai au milieu de nul part sans le sou, ni papier en poche et serai sauvée par de gentils jeunes chinois. 

​ HK aura été une belle surprise à la hauteur de ce voyage irréel ! 



Partagé entre excitation et nostalgie, nous dormirons à l’aéroport pour ne pas perdre les bonnes habitudes 🙂 

Fontenay under the Woods, we are Back ! 


Sinoun 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s