Chez Monsieur Hong

Cela fait partie d’un moment du voyage dont je rêvais depuis de longues années … Vivre quelques jours avec une famille de minorité ethnique Bunong! Ce sera chez monsieur Hong dans la région de Mondolkiri qui signifie « Rencontre des collines Â». Et ce fût en effet un des moments forts du voyage. 

IMG_1533

Nous partons donc de Phnom Penh avec les de Pelet dans notre super 4×4 à 8 en mode backpack pendant 5 heures. Ca se fait bien 🙂 On joue, on rit. L’humeur est au beau fixe. Nous arrivons à Sen Monorom et nous avons hâte de rencontrer Monsieur Hong et sa petite famille. Je l’appelle et hop il débarque avec sa moto la minute d’après. Les enfants se jettent dessus et nous décidons de les laisser goûter aux joies de l’aventure à 5 sur un deux roues.

IMG_1413.

Direction le village de monsieur Hong perché dans les montagnes.  Nous les suivons en voiture. C’est dingue comme nos standards occidentaux passent à la trappe assez facilement ! On est à des années lumière du siège auto enfant ! 

Au milieu d’un paysage de verts vallons serpentent des routes rouges sinueuses. C’est beau. Le village est gentil avec ses maisons en bois sur pilotis typiques. Chiens, chats,  cochons, poulets et enfants cohabitent gaiement. Monsieur Hong n’a en réalité pas vraiment une petite famille: 8 enfants allant de 1 an à 17 ans. C’est une moyenne pour les familles du village. Avec la saison des pluies , la boue se mélange dans ce joyeux brouhaha et encore une fois nos standards d’hygiène s’envolent. Il le vaut mieux d’ailleurs…. 

IMG_1498

Monsieur Hong nous accueille dans une hutte typique Bunong du village qui trône à côté de sa grande maison en bois sur pilotis. Son toit est en chaume. A l’intérieur, on prend ses repas, le village se rassemble pour discuter et pour sacrifier les animaux aux dieux de la nature. On y fume du tabac roulé, une marmite chauffe et fume densément et  inlassablement au milieu de cette unique pièce. Cela permet de garder le toit au sec et de chasser les bêtes. Je ne tiens pas deux minutes là dedans car j’ai la sensation de suffoquer. Je sors précipitamment. J’ai honte. 

IMG_1442

Les enfants se cherchent les poux . Ils tirent les oiseaux aux lance pierre et se les font manger crus. J’adore comme il n’y a aucune barrière dans le monde des enfants. Tout se mélange. Nos enfants s’y mettent aussi en un instant…

IMG_1504

Monsieur Hong et sa famille sont animistes. Ils ne se sent pas cambodgien mais bien bunong. Il vit de ses terres qu’il continue de cultiver sur brûlis. Les éléphants font partie de leur quotidien et beaucoup sont encore sauvages dans cette région.

FullSizeRender

Après avoir goûté à son alcool de riz maison et échangé sur ses us et coutumes, nous voici sous nos moustiquaires à même le sol dans des couvertures qui n’ont probablement jamais été lavées depuis de nombreuses années. Entre les pleurs des enfants, les batailles de cochons et des coqs ayant perdu la notion du temps (3 heures du mat sérieux), nous n’avons pas beaucoup fermé l’œil de la nuit. C’était chouette. Les enfants, eux, ont dormi comme des loires. 

IMG_1502

Au petit matin, nous nous mettons en route. Nous nous enfonçons dans la jungle. Monsieur Hong nous explique les bienfaits des plantes et la façon dont il les utilise. On découvre l’arbre des noix de cajou (l’anacardier), le sésame…  

IMG_1453

Tout à coup un éléphant sort de je ne sais où avec le cousin de Monsieur Hong dessus. Wouahhh, cette bestiole est impressionnante. 6 tonnes de pachis d’herbe qui peut glisser sur la boue à chaque instant. On lui donne des bananes à manger. C’est un vieux pépère. Il a 98 ans. Les enfants sont ravis et nous aussi.

IMG_1670

Après avoir échappé aux sangsues pour la plupart d’entre nous (Merci Fred), nous déjeunons un poisson tout frais cuisiné au feu de bois devant nous et du porc caramélisé succulent. Puis, nous nous baignons avec les éléphants. C’est un moment hors du temps. 

IMG_1662

Petit trekking pour rentrer au village où les enfants s’éclatent avec rien. Ça change des “maman on s’ennuie”. Je dirai même que ça met du baume au cœur.

IMG_1651

Le lendemain nous partons pour un trekking de 4 heures dans la jungle afin de rejoindre une chute d’eau. Nous y rencontrons un groupe de jeunes lyonnais fort sympathiques. 

Le soir venu, nous dormirons dans des hamacs au beau milieu de la jungle dans la campement de Monsieur Hong. C’est incroyable comme l’on peut faire un tas de chose avec le bambou. Un vrai hôtel 4 étoiles ( table , bancs , lits pour les hamacs ). Pour le dîner, nous dégustons la soupe cuite dans du bambou et à nouveau de l’alcool de riz artisanal qui finit par nous séduire…

IMG_1659

La nuit est douce mais à nouveau courte avec la pluie , les insectes en tout genre et la cacophonie de la jungle. Le hamac berce. C’est rassurant. 

Dernier jour de trekking de 5 heures avant de rejoindre le village. 

IMG_1658

Nous sommes exténués, crados au possible mais heureux ! Nous prenons notre dernier repas avec l’adorable famille de Monsieur Hong et emmenons nos copains à la frontière vietnamienne !!! 

FullSizeRender

Quel bonheur de partager le quotidien d’une famille qui vit si différemment de nous à l’autre bout du monde. Je me demande quelle idée ils ont de notre vie… Je n’ai pas demandé.  

 

Sinoun

2 thoughts on “Chez Monsieur Hong

  1. Celine 4 August 2017 / 7 h 25 min

    Ça donne envie !!!

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s